SEPVRET  ET SON ECO QUARTIER     
LOGO MAIRIE                         Logo deux sevres
           Commune des Sources de la Sèvre Niortaise                        

                 
 
La Boulangère d'EXOUDUN       

Cette histoire « hors du commun » commence par la naissance le 4 décembre 1869 de Pierre DANIAU à Saint Coutant (79).

Ce jeune garçon, fils de journalier, épouse la profession de boulanger, en 1889, il demeure à Sainte Soline (79) et c’est lors de la conscription de la classe 89,  sous le numéro 95 du canton de Lezay, qu’il est bon pour le service sous les drapeaux. Mais le conseil de révision en l’année 1890 et 1891, le juge trop faible, il n’effectuât  son service militaire qu’en 1892.

 
Un trésor trouvé à Chizé en 1975        En janvier 1975, dans la localité de Chizé, Mme Bonneau, propriétaire d’un café, regarde travailler les ouvriers qui sont venus poser le chauffage central.
Pour pouvoir passer un conduit ceux-ci sont obligés de creuser une tranchée d’une trentaine  de centimètres de profondeur, ils  y découvrent un gros caillou à la forme bizarre couvert de terre, qu’ils s’apprêtent à jeter sur le tas de gravats.


 

Les Grandes affaires criminelles en Deux Sèvres

            18 septembre 1839. Une foule de curieux se presse dans les bois de la Biliotières. Depuis la fin de la journée, une rumeur court dans la commune du Chillou qu’un crime a été commis dans cette forêt, jouxtant le village. Lorsque les premiers habitants arrivent sur les lieux du drame, la vision qui s’offre à eux dépasse tout ce qu’ils avaient imaginé. Là, sous une cépée de bois de chêne, à onze mètres d’un sentier, un jeune homme git

 

La Fée Melusine

          Mélusine est née de l’union de la fée Persine et du Roi Elinas d’Albany, l’Ecosse des Celtes. Elle y vécue entourée de ses deux sœurs Mélior et Palestine, jusqu’à la trahison de leur père qui les mena sur l’Ile magique d’Avalon où elles s’exilèrent avec Persine.

 

Les Fontaines de FOUCAMBERT

Dans le pays mellois, les fontaines de Foucambert, qui se situent vers Vilaine, petit bourg de la commune de Périgné, étaient autrefois considérées comme miraculeuses. Elles avaient la réputation de guérirent les migraines et les maux d’estomacs et le berger qui voulait des brebis fertiles, faisait boire son troupeau aux fontaines.
 

Le FARFADET

Le farfadets ou fadets est un cousin proche du Korrigan breton. On le trouve principalement en Vendée et en Deux-Sèvres.
D’un esprit espiègle, il s’attache facilement aux maisons des humains, et aide aux travaux domestiques. Quand la nuit est tombée et que tout le monde dort, il commence son ouvrage.
Ce qui ne l’empêche pas, parfois de jouer des tours pendables aux habitants des lieux et de s’approcher quelques fois un peu trop près de la maîtresse de maison.
Il adore déplacer les objets, quand il ne les fait pas disparaître complètement.
Appartenant au monde souterrain, il a aussi son côté obscure, comme à la Chapelle Largeau, une petite commune située au nord-ouest des Deux-Sèvres.
On dit que dans ces lieux, un trésor est caché, parmi les rochers, sous un énorme bloc, gardé jalousement par des fadets.
On dit aussi, que les jours de mi-décembre, on entend, dans cet endroit, des plaintes horribles. Jusqu’au jour de Noël, ou, au douzième coup de minuit, le bloc de pierre s’ouvre, et laisse le trésor à porter de tous.
On dit, enfin, que tous ceux qui ont essayé de s’emparer du trésor des fadets, y ont perdu leur place au paradis et que ces plaintes horribles, que l’on entend avant Noël, sont leurs âmes qui errent et supplient pour leurs délivrances.
Je suis sur, que vous ne croyez pas à cette histoire de fadets… n'est ce pas  ?
Pourtant, n’avez-vous jamais cherché vos lunettes, votre CD, ou vos clefs, en pensant presque tout haut :
«
Je suis pourtant certains qu'ils 'étaient là !... »
 

Le Dragon de la ville de NIORT

Pour nous autres poitevins, il est surtout l’image, le symbole de notre «vieux pays» picton qui a vu maintes invasions et guerres.
Le dragon, selon les cultures, aspire à la peur ou au respect. Pour les occidentaux, il représente les forces de la nature que la «civilisation» doit vaincre et maîtriser à tout prix
l’église chrétienne lui donnera l’image sulfureuse du démon.
 
     
     
     
     
     
     
     
     
    
 
Mentions légales